vendredi 28 mars 2014

Les géants du Brabant wallon. 03

Quelques précisions....

LES GEANTS

 

Nivelles a le privilège de posséder l’un des plus anciens géants processionnels humains : en effet, l’Argayon apparaît pour la première fois dans un document officiel vers 1365 !

 

Il a   porté successivement plusieurs noms : Golias ou Goliath, Agaon ou Agaan, Agayon… pour la plupart dérivés du mot géant.

 

Il eut le plaisir de recevoir une épouse, l’Argayonne, en 1645 et un fils, le Lolô vers 1705.

 

Victimes au fil du temps de nombreux avatars (incendies, accidents, fluctuations historiques et politiques) ils furent atteints eux-aussi par le bombardement de 1940.

La ménagerie qui les accompagnait connut une histoire tout aussi mouvementée.

 

Récemment restaurés, l’Argayon et sa famille ont retrouvé toute leur splendeur…et leur ménagerie au grand complet :

le cheval-Godet, le lion, le dragon, le chameau, la licorne, l’aigle et le cheval Bayard.

 

Dépassant leur rôle premier de géants processionnels, tous accompagnent aujourd’hui la plupart des festivités nivelloises pour le plus grand plaisir des habitants et des nombreux visiteurs
 
 
 
 
 
Quelques caractéristiques des géants
 
ARGAYON
                        Taille :                          4,40 m
                        Poids :                            75 kg
                        Matériaux :                  Corps en osier
                                                               Tête en papier mâché,                                                        ciré et peint
                        Attributs :                    Sabre et tricorne 
                        Portage :                               1 personne
ARGAYONNE
                        Taille :                          4,30 m
                        Poids :                            70 kg
                        Matériaux :                  Corps en osier
                                                               Tête en papier mâché,
                                                               ciré et peint
                        Attributs :                    Bonnet ou chapeau
                        Portage :                               1 personne
LOLÔ
                        Taille :                          2,90 m
                        Poids :                            35 kg
                        Matériaux :                  Corps en osier
                                                               Tête en papier mâché,
                                                               ciré et peint
                        Attributs :                    Tétine et couronne
                        Portage :                               1 personne
 

 

 

mardi 18 mars 2014

Les géants du Brabant wallon. 02

Lasne : c’est à Ohain qu’un géant a vu le jour en 1955, le grand Éloi, à l’initiative de la société « Les Rescapés » de Hannonsart. Il se montrait chaque année à la fête locale du deuxième dimanche de septembre. Il semblerait qu’il ait disparu du paysage folklorique.

Mont-Saint-Guibert : un couple de géants a été créé en 1988 : Guibertin et Guibertine. Ils ont eu un fils Guibertinus en 1990. En 2003, les parents ont été rebaptisés Augustin et Clémentine par leur nouveau propriétaire, le comité « les Touchatout’s » de Perwez.

L'Argayon
dessin de Paul Collet

Nivelles : comme évoqués plus haut, L’Argayon et L’Argayonne font partie des plus anciens géants de Belgique. Un historien parle de l’apparition du géant avant 1367 mais l’existence d’un géant processionnel à Nivelles au XIVe siècle reste incertaine. Le grand Goliath est bien présent au XVe et devient l’Argayon au XVIe siècle. La géante naît en 1668 et leur fils Lolo au XVIIIe siècle. Ils apparaissent et disparaissent au cours des siècles au gré des évènements politiques mais aussi de leur état physique.

Ils sortiront plus d’une fois de Nivelles comme en 1890 pour défiler dans un « Cortège des géants et des légendes populaires » à Bruxelles ou encore à Lille en 1892 dans une grande cavalcade de 25 géants et de 20 chars organisée par le « Comité franco-russe ».

L’administration décide en 1907 de les introduire dans le cortège carnavalesque.
L'Argayonne
dessin de Paul Collet

En 1918, ils défileront en piteux état dans la ville libérée. Ils seront entièrement reconstitués en 1929 d’après les dessins de Paul Collet.

Le bombardement de 1940 ravage Nivelles et n’épargne pas ses géants. Ils sont reconstruits en 1950 et participent à maints défilés en ville et ailleurs.


Lolo
dessin de Paul Collet
Comme dans la plupart des autres villes de Belgique, les géants de Nivelles étaient accompagnés d’animaux. Le dragon est déjà cité en 1441. Le cheval Bayart est réparé en 1515, le cheval Godet et l’aigle apparaissent en 1637, le lion en 1640, la licorne en 1668 et le chameau en 1713. Eux aussi vont et viennent au gré du temps. Le cheval Godet est reconstitué au début du XIXe siècle. Le reste de la ménagerie est rafraîchi en 1926. Comme les géants, ils périssent dans la tragédie de 1940. Le cheval Godet est reconstruit en 1950 et caracole dès lors autour des géants lors des sorties festives.  
   

Orp-le-Grand : la géante Adèle, du nom de la sainte patronne de la paroisse, épouse le géant Théo, prénom du porte-drapeau des « Royales Fanfares d’Orp ». Mitchi est leur enfant, au nom évocateur de la kermesse de la « Sînt-Mitchî ». Ils ont un cousin d’Amérique, D’Jean de Maret.

À Noduwez, le géant Léopold ou le Vi Techeu, tisserand de profession, est né le 7 mai 1995.

Ottignies-Louvain-la-Neuve : Tave de Stimont, géant du groupe folklorique « Les Vis T’Chapias » a épousé  en 1993 la géante de Céroux-Mousty, Fine de Siroux (1989) agricultrice évoquant le passé rural de Céroux.

Ottignies possède également, Le Secouriste, en hommage à la section locale de la  Croix-Rouge, Mélie del Crwè, qui symbolise le quartier du même nom, Le Rond de cuir (1991), symbole du personnel communal, Jo, géant sportif créé en 1997 pour le 20e anniversaire du Centre sportif du Blocry, et enfin le géant Baden Powell (2006) à l’occasion des 100 ans de scoutisme, géant de 3,75 mètres de haut, présenté au cours d’une « Scoute Parade » à Louvain-la-Neuve.

Revenons à Céroux-Mousty, outre Fine de Siroux, il y a également Jean-Joseph le briquetier (1990) évoquant les anciennes briqueteries du village et sa compagne Charlotte. Il épouse en 2007 Mélie del Crwè.

Enfin Limelette possède François le Zouave, en souvenir du premier soldat tombé en 1940 lors de la bataille de la Dyle, Ysengrin, le loup du bois du Buston et Le Pêcheur du Buston qui évoque la pêche aux étangs du Buston.


Marie et Franswé, en cours de fabrication
(1972)
Perwez : à l’ occasion du centenaire de la commune, François et Marie ont vu le jour en 1974. Ils participent au cortège carnavalesque. Ils ont un fils, Désiré, bébé géant qui les accompagne dans un landau.

Augustin et Clémentine cités plus haut sont les anciens géants de Mont-Saint-Guibert.

Rixensart : le géant Lucien Demanet a été créé en 1997 en mémoire de la personne du même nom.
 
Tubize : la géante Minie Chichille, nous rappelle une mendiante de Tubize qui mourut avec un magot conséquent. À Clabecq, c’est le géant Napoléon qui symbolise un ancien aiguiseur de couteaux de la commune.

mardi 4 mars 2014

Les géants du Brabant wallon.01

La nature se réveille, le printemps pointe le bout de son nez et les cortèges carnavalesques sont de retour.
Cette année encore, les géants seront au rendez-vous dans de nombreux endroits du Brabant wallon à l’occasion du carnaval.

Le géant Goliath est un des plus anciens (XVe siècle) et de nombreuses villes en Belgique en possédaient un. C’est le cas de Nivelles où l’on mentionne déjà le Grand Goliath en 1457. Il abandonne sa personnalité biblique à partir de 1584, devient l’Argayon et se marie en 1668 avec l’Argayonne. Ils seront parents du «  petit » Lolo au XVIIIe siècle.
Les géants nivellois ont fait l’objet d’études sérieuses, ce qui ne semble pas être le cas pour ceux des autres communes du Brabant wallon.

 
Source : Wikipédia

Voici un inventaire des géants brabançons wallons. Celui-ci est constitué sur base des renseignements pris sur : http://www.pixelsbw.com/index.htm

 

Beauvechain : le géant Henri II à Hamme-Mille en souvenir du fondateur de l’abbaye de Valduc, le Duc Henri II de Brabant et le géant Fred à Tourinnes-la-Grosse.

Braine-L’Alleud : les géants Pierre et Marie (créés dans les années 70) rappellent deux personnages du temps passé, de même les géants Léon Tauti et Marie Amand (créés en 1981) rendent hommage à deux commerçants des années 1920.
Le Dragon de l’Estrée (1931, 11m de long) fait revivre une vieille tradition.
Braine-l’Alleud compte 3 chevaux-godets : Kiki, Bebel et Flikka.
A Lillois les géants Antoine et Léonie accompagnent l’ensemble Clap’Sabots.
Quant au géant Gamin, il a été créé par des élèves de l’école communale en 2004.
A Ophain, le géant Frênois Ier créé par les élèves de l’école du Grand Frêne en 1997 et sa compagne, la géante Frênoise (créée en 2000). Le géant Frénégond est leur fils.

Braine-le-Château : les géants le Comte Brainus (1982) et sa compagne, la Dame de Noucelles symbolisent la fusion de Braine-le-Château et de Wauthier-Braine. En 2002, leur fils, Jean du Bailly, est né. Les géants de Braine-le-Château participent au carnaval local ainsi qu’aux Rencontres médiévales.

Court-Saint-Étienne : le couple de géants Djoseph et Adolphine a été créé à l’occasion du 150e anniversaire de la Belgique.

Genappe : Gus et son épouse Rosine représentent les tenanciers d’un café tenu plus de trente ans à Genappe. Le géant P’tit Jules,(2.10m) leur fils né en 2005 et leur fille Mathilde (2.50m) née en 2010 complètent la famille.

Grez-Doiceau : Marie Crayeux (en hommage aux travailleurs des carrières de craie) et Telesphore Blangilet (rappelle les notables qui portaient un blanc gilet le dimanche), couple de géants créé en 1986, ont deux enfants Gigi et Gus (1988).
Le géant Lulu (1994) et le géant Serge (2003) ont été créés en hommage à deux personnalités de la commune. Bossut-Gottechain a également ses géants Gudule et Philibert.
Quant à Néthen, c’est le géant Le Cagne (4.25m et 100kg) qui a été présenté au public en 2006 par les « Amis de Néthen ».

Hélécine : c’est à Neerheylissem que le géant Max a été créé en 1994 par le club carnavalesque « A mon nos Otes ».

Incourt : le géant Maître Courtois (4m de haut), né en 1999 en hommage à une bière locale.
Le géant Petbaye (Piétrebais en wallon) est un géant épouvantail devenu célèbre en 2000. Il est en paille et mesure 4.5 m de haut sur 4.2 m d’envergure les bras ouverts.
Enfin, le géant Henri le jardinier, est le géant de la fête du chou à Roux-Miroir.

Ittre : les géants Adolphe et Adolphine symbolisent les anciens serviteurs du château d’Ittre.
Á Haut-Ittre, les géants Lydie et Julion des Rousses (nom d’une ancienne ferme du village) sont des petits géants portés sur les épaules. Virginal possède également son couple de géants, Gus et Jeannette, symbolisant la fusion des communes d’Ittre et de Virginal.

Jodoigne : possède des géants créés en 1955, mariés en 1976, Djan-Dore et Dorine-Jane, inspirés des « Dorlodos », un danseur et danseuse d’un ancien groupe de danse du quartier Saint-Lambert.
Jodoigne possède également le géant Gobiery fiancé à Maladrée en 1990 et les géants Aline et Don Camillo créés en 1994.

La Hulpe : les géants le Grand Colas et Nananne sont déjà cités en 1730.
En 1912, le Grand Colas, symbolisant un paysan au repos, est reconstitué mais disparaît lors de la 1e  guerre mondiale. Il revient en 1952 jusqu’en 1970. Ils ont un fils né en 1984, Jean-Baptiste, un bébé géant porté par sa maman.
Marius (prénom méridional) est né en 1956 à la Gaillemarde, il est l’oncle de Jean-Baptiste. Il représente un gaillard prenant la vie du bon côté.
Toute la famille est remise sur pied et rhabillée en 1980.

 
N’hésitez pas à consulter http://www.pixelsbw.com/index.htm pour compléter vos informations. Nous continuerons le tour des géants du Brabant wallon prochainement et nous nous pencherons particulièrement sur ceux de Nivelles qui sont les plus anciens géants de la province mais aussi de Belgique.