lundi 23 février 2015

Bulles en Brabant wallon 2015

 
Partez en campagne! 
 
Bulles en Brabant wallon, à l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, a consacré sa deuxième édition à Sandron et Cauvin, et plus particulièrement à leur série culte "Godaille et Godasse" , ainsi qu’à l’image de Napoléon en BD.


mercredi 18 février 2015

1 million deux cent mille prêts!


Grâce à vous, lectrices et lecteurs, le réseau des bibliothèques publiques du Brabant wallon a réalisé en 2014...

1 million deux cent mille prêts!

Merci de votre soutien.


mardi 10 février 2015

Les nuits d’encre 2015


Pour sa 22me édition, le festival Les nuits d’encre invite le public à lire et à découvrir des auteurs d’ici et d’ailleurs, dans des lieux qui favorisent la rencontre, partout en Brabant wallon. 

En 2015, c'est In Koli Jean Bofane qui en sera l'invité d'honneur.

Il a accepté de composer avec nous la programmation du festival autour d'une thématique : "Oser l'envol". 


lundi 9 février 2015

Les figures illustres du Brabant wallon. Épisode 21 : Joseph Zaman à Quenast (Rebecq) et les carrières de porphyre

Le Brabant wallon a toujours été une terre riche en carrières diverses : sable, pierre de marne, pierre blanche de Gobertange et porphyre à Quenast.

Sur le territoire de Quenast, le destin d’un homme est étroitement lié à l’essor industriel de la région. Cet homme, c’est Joseph Zaman. Nous allons découvrir son parcours mais aussi la fabuleuse histoire industrielle du porphyre à Quenast dans cette 21ème étape.

Joseph Emmanuel Jérôme Zaman est né en 1812 à Bruxelles. Son père Joseph Bernard Zaman, avocat, décède en 1826 et c’est ainsi que le jeune Joseph sera épaulé par son oncle maternel, le chevalier François Wyns de Raucour, avocat, homme politique libéral, bourgmestre de Bruxelles de 1841 à 1849.
Joseph Zaman épouse en 1840 la comtesse Cécile du Monceau de Bergendal, membre d’une famille célèbre. Son parcours, unissant la bourgeoisie et la noblesse, lui confère un statut légitime et lui permet dès lors d’élargir son champ d’influence.

Document Rewisbique
C’est ainsi qu’entre 1844 et 1850, devenu ingénieur de formation doublé d’un homme d’affaire, il rachète les différentes carrières de porphyre existantes sur le territoire de Quenast. Les carrières sont déjà bien présentes au 17e siècle sur le territoire mais on  retrouve des maisons en moellons de porphyre dès le 16e siècle. Joseph Zaman crée en 1854 la « Société Zaman et Cie ». Celle-ci fut dissoute 10 ans plus tard et devint alors la S.A. des Carrières de porphyre de Quenast.
Durant cette dizaine d’années, Joseph Zaman en gestionnaire avisé va innover, moderniser  les procédés d’extraction et améliorer la taille des pavés.
Le pavé de Quenast gagne une réputation internationale. Les affaires sont prospères.

Il reste à résoudre le problème du transport. Zaman innove, pour permettre l’acheminement des pavés des carrières jusqu’au canal de Charleroi, en installant une ligne de chemin de fer privée. Il doit se battre contre la nouvelle société ferroviaire belge pour instaurer cette ligne et permettre le transport motorisé de matériaux. Ce n’est que bien plus tard que la ligne sera ouverte aux passagers. La ligne quenastoise de Zaman deviendra la ligne 115 de la SNCB, démantelée en 1961.

Rapidement, il crée un atelier de réparation qui va évoluer vers la construction de matériel ferroviaire. En 1855, ses locomotives sont déjà visibles à l’Exposition universelle de Paris où elles obtiennent la médaille de 2e classe. Elles auront rapidement une renommée mondiale.

Joseph Zaman devient écuyer, titre de noblesse remis par le roi Léopold Ier.
Il se lance dans la politique au parti libéral. Il est en 1858 sénateur de l’arrondissement de Nivelles, sera élu aux élections de 1859, réélu en 1867. Son mandat durera jusqu’en 1870.

Joseph Zaman surnommé le « baron Zaman » du temps de son parcours d’industriel, devenu sénateur, recevra en juin 1867 de Léopold II, la distinction honorifique de « Chevalier de l’ordre de Léopold ».

Son parcours industriel continuera mais vers d’autres activités et hors du Brabant wallon. En effet, il s’intéressera à l’industrie sucrière et il constituera en Hesbaye une association pour la fabrication du sucre avec cinq Tirlemontois. Il possède également plusieurs châteaux : Forest, Wasseiges, Limal et Bousval.

C’était incontestablement un industriel visionnaire, innovateur et ingénieux qui aura marqué l’histoire industrielle de la région quenastoise.

 
Quant aux carrières de Quenast, elles connurent un développement international dès la fin du 19e. Le porphyre est expédié en Afrique du sud, en Amérique, à Moscou. La « S.A. des Carrières de porphyre de Quenast » est au faîte de son développement en 1906. Le pavé de Quenast a contribué à la modernisation du réseau routier chez nous comme à l’étranger. Quenast a su également se reconvertir pour s’adapter à la crise économique de 1930, aux deux guerres mondiales mais également aux nouvelles exigences de la modernité.

On retrouve également le porphyre dans des constructions locales comme la maison communale , la gare, entre autres.

Aujourd’hui, propriété de la société Gralex , on peut aller visiter le site grandiose d’une des plus grandes carrières de porphyre à ciel ouvert d’Europe.

 

 
Pour en savoir plus :

Carrières et carriers (Brabant-Hainaut) XVIe-XIXe siècles : aperçu / Jean-Louis Van Belle Revue d'histoire religieuse du Brabant wallon ; nr. Tome 16, fascicule 1-2 (1er trimestre 2002), p. 41-52
 
Joseph Zaman, un personnage mythique du 19e siècle / Étienne Jacquemain
Echarp : bulletin de liaison ; nr. 67  (1er trimestre 2013), p. 63-74
 
Lorsque Rebecq m'est conté : les carrières de Quenast
Rewisbique ; nr. 9  (juin 2000), p. 2-32
 
Passeurs de mémoire : reflets d'une mémoire ouvrière de l'Ouest du Brabant wallon / introduction de Jacques Benthuys ; préface de Philippe Remy, Guy Zone
Court-Saint-Étienne : Centre culturel du Brabant wallon, 2006

 Pierres d'hier et d'aujourd'hui : dossier
Nouvelles du patrimoine ; nr. 37-38 (mars 1991)

Le porphyre de Quenast au musée d'Aremberg / Myriam Lechene
Bello ; nr. 5, septembre 1987

Quel avenir pour les sablières brabançonnes? / Xavier Attout
Espace-vie ; nr. 224 (septembre 2012), p. 8-9

Quenast : une pierre, une histoire, un musée / Eric Meuwissen
Brabant ; nr. 2  (juin 1996), p. 15-19

Quenast, son Eglise et son Porphyre / Joseph (1919-....) Delmelle
Brabant ; nr. 5, 1974, p. 14-17

Société anonyme des carrières de porphyre de Quenast : 1864-1964. - Bruxelles : Weissenbruch impr., 1964. - 41 p. : ill., photos ; 23 cm